Lifestyle

Pourquoi je ne publie (presque) plus depuis 1 an

8 novembre 2017

La semaine dernière le blog a eu 3 ans. Si pendant longtemps j’ai tenté de publier en moyenne une fois par semaine, parfois deux, le rythme de cette dernière année a été bien moins régulier. Il y a même eu des mois sans article. Il est en de même pour mon compte Facebook, qui suit les publications du blog. Le constat est similaire sur Instagram. Si je ne suis pas totalement absente de ce réseau social, je reste moins présente qu’il fut un temps. Il n’y a que mon compte Twitter qui échappe à la règle puisque je le considère davantage comme mon compte perso.

Depuis septembre j’essaie pourtant de revenir, en vain. Je me dis alors qu’écrire ici les choses qui bloquent mon retour pourrait peut-être m’aider à revenir.

Le départ à l’étranger

En janvier dernier, je suis partie en Espagne, à Valence, en Erasmus. J’étais hyper stressée avant de partir parce que j’avais peur de devoir changer toutes mes habitudes, de quitter les gens que j’aime, de ne pas me sentir bien en étant plusieurs mois dans un autre pays. J’avais peur de ne pas me sentir à ma place. Et puis, finalement, j’ai vécu les meilleurs mois de ma vie. J’ai découvert une ville et une culture que j’adore, j’ai rencontré des gens formidables et chaque soir je me disais à quel point j’avais de la chance de pouvoir vivre ça. C’était tellement beau et bien. Un jour je prendrai le temps de vous parler de Valence. C’est vrai que si j’en parle quotidiennement ou presque avec mon entourage, je n’ai pas encore partagé avec vous toutes les belles choses que j’ai pu vivre là-bas.

En tout cas, si vous devez partir en Erasmus, ne pensez surtout pas que vous allez pouvoir partir sans travailler du tout ou alors choisissez bien votre destination ! Où j’étais, il y avait vraiment pas mal de travail et les horaires étaient très différentes de ce dont on a l’habitude en France. On commencait généralement les cours à 16h pour finir à 21h30 ! Et quand on travaillait pas, on en profitait pour découvrir la ville, ses traditions, son histoire, ses parcs et tout ce qu’elle a de merveilleux à offrir. Je savais que je ne pourrais pas vivre ça 2 fois alors j’ai préféré profiter de la vraie vie plutôt que blogger en me disant que j’aurais tout le temps après pour partager tous les souvenirs qui seront dans ma tête (et dans mon appareil photo).

Des mois de cauchemars

Si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes à Valence, j’ai du rentrer très précipitamment en France début avril alors que je ne devais rentrer que mi-juin.

Il est encore trop tôt pour moi pour parler de cette période que j’ai vécu comme étant la pire de ma vie et je ne pense pas être prête à en parler publiquement. (Même si ça pourrait peut-être aider des personnes susceptibles de vivre la même chose et qui trouveraient la même réponse que moi dans le corps médical : « votre cas est un mystère »)

Bref, est ensuite venu le temps de la rééducation où il a fallu également reprendre tout ce que j’avais laissé en suspens durant ces 3 mois où j’ai dû tout mettre de côté. J’ai dû notamment retourner en Espagne, pour valider mon semestre. Vous comprendrez donc que m’occuper du blog était plus que secondaire à cette période.

Le stage

Depuis septembre, je suis en stage donc j’ai évidemment beaucoup moins de temps pour moi, pour le blog, pour une imagination fertile et pour apprendre de nouvelles choses sur Photoshop et sur Première Pro. La routine c’est un peu métro, boulot, dodo. J’essaie de dégager un peu de temps pour faire autre chose mais c’est pas toujours évident.

Un petit ras le bol

Quand j’ai créé le blog, j’avais dans l’idée que ce soit un blog beauté et presque uniquement un blog beauté. J’aime toujours autant les cosmétiques et tester de nouvelles choses mais je n’ai plus systématiquement envie de partager mon avis sur les produits que je teste. Parfois, j’ai peur que ça vous ennuie ou que ce soit trop répétitif. Et puis, les cosmétiques sont loin d’être la seule chose que j’aime dans la vie.

Envie de nouveauté

En apprenant à retoucher les photos pour les revues, pour les Instants Couleur, pour les looks avec Camille, j’ai eu envie d’en apprendre encore plus. Et, si vous vous y êtes déjà essayé, vous devez savoir qu’on apprend pas à maitriser Photoshop en 5 minutes.

Depuis 1 an, j’accumule donc de nouvelles idées de thématiques/séries pour les articles, des nouvelles idées pour des shooting différents. J’ai même eu une idée que je n’ai encore jamais vu sur les blogs. Le petit problème, c’est que je ne trouve pas le temps d’organiser ces shootings et donc que je n’arrive pas encore à concrétiser mes idées.

Et puis, comme je vous le disais dans cet article, j’ai eu envie de commencer à faire quelques vidéos de temps à temps, quand je n’arrive pas à exprimer tout ce que je souhaiterais exprimer juste avec des photos ou des mots. Si maîtriser Photoshop n’est pas ce qu’il y a de plus facile, j’ai envie de dire que maîtriser Première Pro n’est pas évident non plus !

Peur de mal faire

Certains adorent la nouveauté, moi, même si j’aime bien ça, ça a tendance à me stresser un peu (beaucoup). Du coup, j’ai un peu de mal à me lancer. J’ai peur que les nouvelles photos, les nouveaux articles et les vidéos ne vous plaisent pas. J’ai peur que ce soit ridicule et que l’on pense que j’aurais dû rester dans mes revues et autos beauté.

A vrai dire, mes inquiétudes concernent surtout les vidéos. Je suis encore bien trop timide pour me mettre en scène dessus alors j’ai décidé d’y aller progressivement et de commencer par y apposer ma voix. Dans la première vidéo (lien juste ici), j’avais fait le choix de ne pas parler (et, surtout, je n’avais pas encore reçu mon micro) alors je n’ai pas eu l’impression de devoir prendre plus de « risques » que d’habitude. En revanche, dans la vidéo qui devrait sortir très prochainement, j’ai décidé de vous parler en voix off. Et j’ai juste peur que ce soit nul et qu’on se dise « elle aurait mieux fait de se taire celle-là ».

Il est facile de se comparer aux autres dans la vie et encore plus sur Internet. Voir à quel point d’autres font mieux peut parfois créer des petits blocages mais je vais essayer de travailler sur moi-même pour les dépasser !

Bref, vous l’aurez compris, si je ne poste presque plus depuis 1 an sur le blog c’est que ma vie a été bien remplie que ce soit de bons ou de très mauvais moments. Mais blogger, créer et échanger me manque alors je vais vraiment essayer de trouver un nouveau rythme.

Et puis, je voulais aussi vous remercier. Même si je suis peu présente, vous êtes encore très nombreux/ses à venir chaque jour sur le blog et ça me fait chaud au coeur.

A très vite !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Reply Esthelle 12 novembre 2017 at 09:57

    Hello!
    Je crois surtout que tu as raison de faire comme tu le sens et comme les évènements te le permettent. Perso,
    je ne supporte pas les blogs où tu ressens que la blogueuse se sent obligée, quitte à écrire des articles réduits, bâclés, etc. Enfin je ne sais pas le décrire, mais ça se sent.
    Bref, prends soin de toi, reviens quand tu veux, comme tu peux. L’essentiel, c’est que tu sois toi.
    Bon dimanche!

  • Commenter