Revues, Soins

Glamglow Youthmud, le masque raisonnablement miraculeux ?

28 mai 2015

Je suis sûre que vous avez quasiment toutes déjà entendu parler des masques Glamglow. Certaines les adorent et d’autres crient presque au scandale… Je parle pour les filles mais certains garçons l’utilisent aussi.

Ca doit faire à peu près 3 ans et demi ou 4 ans que j’ai testé ce masque pour la première fois. A l’époque, il n’était pas encore disponible en France mais la publicité était telle que je n’ai pas pu résister à l’envie de le tester avant sa sortie dans notre petit pays souvent à la traîne en matière de cosmétiques… Merci Feelunique !

A en croire les médias, c’était le masque que l’on utilisait avant les défilés sur les mannequins, on se l’arrachait partout à Hollywood. Bref, c’était devenu l’atout n°1 pour la peau des stars. Honnêtement, je ne me rappelle plus quelles étaient toutes les égéries de l’époque mais il y avait, entre autres, Nina Dobrev. En gros, ils n’ont pas choisi les stars américaines réputées pour leur sens de la fête et de la débauche. Nina est plutôt connue pour véhiculer une image positive, saine, dans le style yoga et healthy food, vous voyez le genre. On se dit donc que le masque doit être bon pour la peau. Ben oui, Nina ne mettrait pas un truc bourré d’ingrédients nocifs sur sa peau (hum hum). Leur publicité est donc particulièrement bien rodée ! On essaye de véhiculer une image assez saine, avec de bonnes égéries (en plus, elles posaient tranquilles avec leur petit masque dans les mains, pas de retouches photoshop etc), mais en même temps on vous vend le rêve Hollywoodien, celui qui brille et en met plein les yeux. Il n’y a qu’à voir le packaging !

glamglow youthmud packaging

hello sexy glamglow

Le « HELLO SEXY », on en parle ?

On comprend donc déjà que tout est fait pour nous faire croire que c’est le masque magique. Il est bon pour la peau et surtout, il doit être hyper efficace puisque c’est le masque des stars. Et je pense que c’est là que leur stratégie publicitaire est vicieuse et redoutablement efficace. En effet, si on pense à la peau des stars, on va de suite penser à une peau parfaite. Bonjour l’amalgame !

Evidemment, l’équation : peau + glamglow = peau parfaite est fausse. On oublie un petit détail ! En vrai, on a : peau + photoshop (+glamglow éventuel) = peau parfaite ! On oublie juste (même si au fond de nous on le sait) que ce qui rend la peau parfaite, c’est Photoshop, et non un masque, quel qu’il soit.

J’espère que vous aurez donc compris que peu importe la stratégie de pub, il faut être réaliste, il ne peut pas donner une peau parfaite ! Voilà, maintenant que c’est dit, je vais pouvoir vous dire ce que je pense réellement de ce masque, en étant consciente que même s’il devait être très bon, il ne s’appelle pas Photoshop (et beaucoup de personnes qui crient au scandale devraient en prendre conscience également).

Ce qu’en dit la marque

 » Conçu comme un soin « pro » de 10 minutes, ce masque est utilisé pour une mise en beauté immédiate par l’industrie du film à Hollywood, et en coulisses des défilés de mode.

Les ingrédients de ce masque Glamglow proviennent du fascinant pourtour méditerranéen, Cannes, st. Tropez et Monaco.
Ce masque au collagène hydratant de Glamglow peut être utilisé aussi bien par les femmes que par les hommes.

La technologie TEAOXI® (brevet en cours d’homologation) consiste à libérer progressivement et en continu des antioxidants puissants (EGCG Super-Antioxidants), du Squalene et des Polyphenols, extraits des feuilles de thé vert.

Bienvenue à Glam-Land™ et dans le Monde de Glamglow « 

Ce que j’en pense
Le packaging

Je pense que s’il y a bien une deception à avoir au niveau de ce produit, elle se trouve au niveau du packaging. La déception sera sans doute moindre si vous avez eu l’occasion de voir le petit pot avant d’acheter. Ca sera le cas si vous achetez chez Sephora par exemple. Mais si, comme moi, vous commandez le produit sur internet sans l’avoir vu auparavant, autant vous prévenir… le pot est minuscule !!! On pourrait penser que non puisque la boite qui le contient n’est pas si petite mais le pot est vraiment rikiki. Il contient seulement 50g de produit.

glamglow packaging

taille glamglow youthmud

Une fois le choc passé, j’ai trouvé le pot très joli. Il est noir et argent, un peu bling bling certes, mais je le trouve quand même assez classe. Bien évidemment, on retrouve dessus une grosse étoile (pour nous rappeler les stars…) et les inscriptions « Hollywood », « California » et « Glamglow ». Les noms n’ont encore une fois clairement pas été choisis au hasard. Ils font rêver. Je comprends qu’après application, on puisse penser que l’on va ressembler à des stars d’Hollywood, super glam avec le super glow qui va bien ! Haha.

L’utilisation

Comme le produit est assez « solide », je recommande de le prélever à la petite cuillère. D’ailleurs, la quantité que vous pouvez mettre dans une petite cuillère suffira pour tout votre visage. Il est vrai que le pot est tout petit mais il ne faut que très peu de produit à chaque utilisation, on peut donc faire au moins une bonne dizaine de masque avec le petit pot. Il faut appliquer le produit en fine couche. L’application n’est pas désagréable, mais le masque contient des petits morceaux de feuilles qui, je pense, ne sont pas utiles, mais là pour essayer de donner un côté « nature » dans la superficialité hollywoodienne. Bien tenté mais ce n’est pas très agréable, surtout que ces petits morceaux de feuilles ont tendance à tomber quand le masque sèche.

Il faut laisser poser le masque une dizaine de minutes. Parfois je le laisse plus longtemps, jusqu’à 20 minutes. Le temps d’un épisode de New Girl quoi 😉 En séchant, le masque va laisser des petits trous aux endroits où les pores sont un peu plus dilatés, comme sur le nez et les ailes du nez. C’est plutôt rigolo. Pendant les premières minutes, il se peut que ça pique un petit peu mais rassurez-vous ce n’est rien d’insupportable ! On a juste l’impression que le masque agit. Ensuite, il suffit d’humidifier le produit et de l’enlever en faisant des petits mouvements circulaires comme on le ferait avec un exfoliant (le masque contient des micro billes).

test glamglow

J’aime beaucoup utiliser ce masque, j’ai vraiment l’impression qu’il a un effet positif sur ma peau, je le sens dès l’application. Et en plus, j’aime bien l’odeur. C’est une odeur assez fraîche, un peu comme si on avait mélangé des agrumes avec des herbes. En fait, ca sent un peu le thé ou la tisane.

L’efficacité

Pour moi, c’est le gros positif de ce masque. Alors non, ma peau n’a pas un effet photoshoppé, ca reste ma peau ! Elle est juste beaucoup plus jolie. Et voilà l’intérêt de ce que je vous racontais en début d’article. Il est évident que si vous vous attendiez à avoir une peau photoshoppée, qui d’ailleurs ne ressemble plus à une peau, vous allez être déçue. C’est ce que la marque veut nous laisser croire, et c’est pour ça qu’elle a pris comme égérie des stars qui sont connues pour avoir une belle peau, qu’elle a bien choisi ses termes « glam », « glow », « hollywood » et qu’elle s’illustre par une étoile/star. Mais je pense qu’on doit être assez lucide pour savoir qu’un masque, quel qu’il soit, ne nous fera jamais une peau parfaite.

En tout cas, voici les résultats obtenus sur ma peau :

– ma peau est éclaircie, j’ai presque envie de dire rayonnante et éclatante. Fini le teint brouillé !

– la peau est lissée, le grain de peau est affiné

– on a cet effet du « glowing from within »

– les pores sont visiblement resserrés

– il y a une action efficace sur les points noirs

– si on a quelques petits boutons, ils sont asséchés

– la peau est uuuuultra douce, ça c’est vraiment incroyable

– la peau semble en bonne santé, à tel point qu’on a l’air apaisé je trouve

Mais mes pores sont toujours là (même s’ils sont moins visibles) et quelques petits points noirs peuvent subsister. Le miracle cosmétique n’existe pas encore. Enfin, je crois. En tout cas, si vous en connaissez, faites-moi signe ! C’est juste que, avec tous les autres masques que j’ai essayés, je n’avais jamais eu ce résultat.

Maintenant, le gros point négatif de ce masque, c’est sans aucun doute son prix. Le petit pot coûte 49,90€. Oui, c’est très cher, surtout pour la quantité. C’est pourquoi, pour moi, c’est un petit peu un masque de luxe. Je ne l’utilise pas à chaque fois. Je dirais plutôt une semaine sur 2, en alternant avec un autre masque. Cependant, il ne faut pas trop tarder à l’utiliser non plus puisque même en faisant très attention, le produit a tendance à sécher un peu, ce qui rend l’application un peu plus délicate. Je dirais qu’il ne faut pas attendre plus de 6 mois pour le terminer.

Voilà, j’espère que mon avis aura pu éclairer celles et ceux d’entre vous qui se posent encore des questions sur ce fameux masque qui fait débat parmi les beauty addicts.

Pour les personnes que ça intéresserait, j’ai également testé le Supermud (le blanc) et le Thirstymud (le bleu). J’ai bien aimé le blanc mais pas autant que le noir. Il produit un peu les mêmes effets que le noir mais, sur moi, il est un peu moins efficace. Il y a juste l’application que j’ai trouvé plus agréable car il n’y a pas ces petits morceaux de feuilles ! Et pour le masque bleu, je pense que je ne connais pas de produit plus agréable à utiliser. L’odeur de noix de coco est à tomber (même pour les personnes qui n’aiment pas l’odeur de coco) et on a l’impression que la peau se régénère vraiment quand on l’applique même si lui aussi pique un petit peu les premières minutes.

N’hésitez pas à me dire si vous aussi vous avez testé le Youthmud (ou un autre !) et ce que vous en avez pensé !

A bientôt 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Reply seriously blog beaute 29 mai 2015 at 16:52

    C’est le prix qui n’est pas très raisonnable 🙂

    • Reply Pauline 26 juin 2015 at 13:30

      Hahaha ça c’est bien vrai ! 😉

  • Reply Esthelle 29 mai 2015 at 06:44

    Joli article qui donne envie de tester ce produit : je n’avais pas lu que du bien de cette marque.
    Mais à 50 euros, je vais tout de même finir d’abord ce que j’ai en stock.
    Bonne journée.

    • Reply Pauline 26 juin 2015 at 13:30

      Je comprends bien ! C’est vrai que j’ai l’impression que les articles sont rarement justes…
      Bonne journée à toi aussi et merci pour ton commentaire ! 🙂

    Commenter