Lifestyle

J’ai assisté au prime de Danse Avec Les Stars

8 novembre 2018

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir une invitation pour aller voir un prime de Danse avec les Stars. (Pour les personnes qui m’ont demandé comment j’avais fait pour être invitée, c’est parce que la marque de cosmétiques bio Avril chez qui j’ai fait mon précédent stage est sponsor de l’émission cette année et a eu des places 🙂 ).

Avec mon amie Ophélie, nous avons donc décidé d’aller au prime du 27 octobre et on ne le savait pas encore mais il s’agissait du Prime spécial Halloween, ce qui était encore plus chouette.

Cet article s’adresse donc aux petits curieux qui voudraient connaître les coulisses de l’émission quand on assiste au prime.

Avant le jour J

On reçoit les invitations officielles par mail le jeudi pour le prime du samedi, ce qui est finalement assez tard. On retrouve aussi dans ce mail un droit à l’image qu’il faut signer (autant vous dire que je n’étais pas super ravie ! haha).

L’invitation contient une autre mention : tenue de soirée obligatoire. Ca nous a rassuré car on avait peur de devoir venir déguisées pour Halloween haha.

A l’arrivée

Nous sommes arrivées à 17h20. Il était en effet recommandé d’arriver un peu avant 17h30 et on se doutait que c’était pour filmer quelques séquences avant le début du prime. On avait lu qu’il faudrait faire la queue à l’extérieur pendant environ 45 minutes mais on a eu de la chance, grâce aux places prioritaires, on a pu y échapper. On a donc attendu dehors moins de 15 minutes !

On rentre alors dans une première salle où il faut remettre le droit à l’image et montrer l’invitation. En échange, on reçoit un bracelet qui servira à nous placer. On passe ensuite dans une deuxième salle pour déposer nos affaires et on nous demande de ne rien garder sur nous sauf nos téléphones. Autant dire qu’on était un peu étonnées nous qui pensions devoir les laisser au vestiaire. C’est aussi dans cette salle que l’on peut prendre nos 2 petits sandwichs triangles et une bouteille d’eau (il ne me semble pas avoir vu de sandwich végé…). Ensuite, on passe le contrôle de sécurité et on nous emmène enfin au studio 217, lieu du plateau de tournage.

Quand on entre dans le studio, il y a d’abord l’accès aux loges (qu’on ne verra bien évidemment pas) puis on nous emmène directement sur le plateau. C’est assez impressionnant. Il y a déjà les lumières et les caméras partout. Les danseurs et stars sont déjà en train de répéter. A ce moment, Iris Mittenaere passe juste à côté de nous (oui, elle est canon).

On fait alors la queue en attendant d’être placées. Il paraît que l’on a le droit de dire non si l’on est placé trop devant et que l’on préfère être un peu caché. Dans notre cas, pas besoin de contester nos places, elles étaient parfaites. Au 4e rang, surélevé. De quoi voir parfaitement la piste sans être trop visibles.

Les répétitions

En fait, on se fait un peu (beaucoup) spoiler sur le show de la soirée puisque l’on voit toutes les répétitions avant le prime. A ce moment là, on nous demande de ne rien publier sur les réseaux pour ne pas spoiler à notre tour les téléspectateurs.

C’est aussi à ce moment là que l’on rencontre le chauffeur de salle qui restera avec nous jusqu’à la fin du prime. On fait des tests pour à peu près tout : comment applaudir et faire du bruit, réagir quand le jury donne ses notes, le fameux « et ça j’achète » de Jean-Marc Généreux… J’avais d’ailleurs un peu peur que tout soit trop « joué » et qu’on perde un peu la magie du spectacle mais il n’en est rien. Finalement, c’est plus pour motiver le public parce qu’en soi, on a naturellement envie d’applaudir et d’encourager les danseurs et candidats quand vient leur tour.

Et puis, nous ne nous étions pas trompées, si l’on doit venir avant le prime, c’est bien pour pré enregistrer certaines séquences et notamment les danses de groupe avec tous les danseurs. Ce soir là aussi, si vous avez regardé le prime, vous avez dû voir qu’il y a eu une petite nouveauté… la danse du public. Quand ils ont annoncé ça, j’ai d’abord cru à une blague et j’ai un peu ri jaune quand j’ai compris que ça n’en était pas une. De nature plutôt discrète, ça ne m’a pas vraiment enchanté de me dire que je pouvais passer à la télé en train de danser. En plus, les ou plutôt la répétition de notre danse a été très brève, dès le deuxième essai, les caméras étaient en marche.

Ce n’est que quelques minutes après que l’on a compris que notre côté ne passerait pas à l’écran car il y avait la régie derrière nous donc ce ne sont pas les plans que les caméras filment. Bien placées, sans risquer de passer à la télé, on avait définitivement les meilleures places ! En revanche, les pires sont définitivement celles derrière le jury. En plus de passer tout le temps à l’écran, les personnes derrière le jury sont assises plus basses que le jury et ne doivent donc pas voir grand chose.

(Petit conseil donc si vous assistez au prime de Danse avec les Stars et n’avez pas envie de passer à la télé : demandez à être placé côté régie, sur la droite du jury).

Le coming next

Les répétitions passent très vite et on ne voit pas le temps passer. Soit on est occupé à regarder ce qu’il se passe sur le parquet, soit on pré enregistre les séquences, soit on parle avec son voisin !

Vient ensuite l’heure du coming next vers 20h50. C’est notre première séquence en direct (vous savez, celle qui annonce le prime à venir avec tous les candidats et danseurs derrière) et, même si c’est un peu ridicule, on ressent une petite pression comme si c’est vraiment nous qui allions passer à la télé !

Le prime

Je pensais que le prime serait l’animation de la soirée mais finalement pas vraiment. C’est comme si on assistait à un spectacle de 17h30 à 00h30. Quand on le regarde à la télé, il y a les magnétos, puis les danses puis les notes et de nouveau les magnétos, les danses… En réalité, sur le plateau, personne ne regarde les magnétos, c’est au contraire le moment où le chauffeur de salle sort de sa cachette et vient nous dire ce qu’il va se passer ensuite. Par exemple: « maintenant c’est au tour de …, il y aura telle chose alors n’hésitez pas à faire du bruit ». Du coup, il n’y a jamais vraiment de pause, tout s’enchaîne assez vite.

D’ailleurs, si vous avez l’impression qu’une pub dure 3h à la télé, on a l’impression qu’elle dure seulement 2 minutes sur le plateau et vous avez à peine le temps d’aller faire pipi.

C’est un petit peu l’agitation permanente pendant le prime entre les caméras partout (des caméramans sont même tranquillement installés au plafond, d’autres courent sur la piste pour faire différents plans des danseurs…), les consignes du chauffeur de salle, les allées et venues de Karine Ferri et Camille Combal sur la piste… il y a tellement de choses à regarder que l’on ne peut pas tout voir. Du coup, le seul petit point de « déception » que j’ai eu est qu’on a moins d’émotions en regardant les danses en réalité. Quand on les regarde à la télé, les caméras font le focus pour nous alors qu’en vrai, on a les yeux partout et il est plus difficile de se concentrer uniquement sur la danse (et on a qu’un angle de vue, pas de gros plan…).

Les émotions sont alors différentes et là je dirais plutôt qu’on est pas « touché » par les danses et les histoires mais on est plutôt surexcités la plupart du temps. Non seulement parce que c’est rigolo de se dire que ce que l’on voit passe à la télé mais aussi parce qu’on voit beaucoup de personnes connues d’un coup (même celles qui ne participent pas comme Camille Lecerf ou Maéva Coucke). Je n’ai jamais compris les gens qui avaient une fascination extraordinaire pour les « stars », les trackent, se jettent dessus et tentent à tout prix de les prendre en photo. Je n’ai donc évidemment pas pris en photo toutes les personnes croisées mais ça ne m’a pas empêchée de trouver ça rigolo, de me dire « ah tiens, c’est à ça qu’elle ressemble en vrai ». D’ailleurs, je me disais que la télé embellissait mais non. Ils sont tous plus beaux en vrai qu’à la télé (on parlera même pas de Terence Telle… haha). On était placées juste à coté du couloir d’entrée donc les personnalités passaient juste à côté de nous. On a même vu Camille Lou (qui ne fait pas partie du show cette année) et comment vous dire… Comment c’est possible d’être aussi belle et aussi naturelle ?

Sinon, ils sont assez accessibles aussi, se promènent librement sans avoir la sécurité autour d’eux et sont très souriants.

L’after

Le public reste aussi pour assister à l’after. L’ambiance est plus détendue (bien qu’elle y soit déjà pendant le prime). On sent quand même les candidats moins stressés. Le chauffeur de salle nous dit aussi qu’on a plus autant besoin de mettre de l’ambiance et que l’on peut se reposer un peu. Parce que oui, si les danseurs et candidats donnent tout, le public aussi. Et croyez-moi, à la fin de la soirée on a presque mal aux mains tellement on a dû applaudir !

C’était donc une très bonne soirée. Non seulement car le spectacle est beau et que découvrir le monde de la télé de l’autre côté de l’écran est une expérience très intéressante mais aussi parce que j’ai pu le vivre avec mon amie Ophélie.

Si vous avez l’occasion d’assister à un prime de Danse avec les Stars, je vous conseille vraiment d’y aller. Il me semble qu’il suffit de postuler auprès de l’agence Idille et ensuite, c’est un tirage au sort.

Et voici quelques petites images de la soirée ! Je n’arrive pas à mettre les vidéos mais je vous en mets quelques unes sur Instagram (@laparenthesebeaute).

Et vous, vous avez déjà assisté au tournage d’une émission télé ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Commenter