Lifestyle

Quand Instagram nous rend maniaco-obsédé

22 septembre 2016

Maniaco-Obsédé, ça ne veut certainement rien dire et pourtant je le suis devenue, maniaco-obsédée d’Instagram et je sais que je ne suis pas la seule.


Il y a quelques jours, je vous expliquais pourquoi je n’avais pas été très présente sur Instagram ces derniers temps. La raison n’était autre que l’insatisfaction que je ressentais à ne pas réussir à produire un contenu que j’aimais suffisamment. Je parle bien de contenu et non pas seulement de photos car il se peut que toutes les photos publiées soit magnifiques et que pourtant le feed, et donc le compte, ne soit  pas très agréable à regarder. Pour ceux qui ne connaissent pas le « feed », c’est l’ensemble de vos photos réparties sur 3 colonnes.

Instagram, objet de satisfaction visuelle

Sur Instagram, il y a les comptes « utiles », ceux que l’on aime suivre parce qu’ils nous apportent autre chose qu’une satisfaction visuelle. Je pense notamment aux comptes axés sur le maquillage ou les DIY. Et puis, il y a les autres, ceux pour lesquels on a un coup de coeur, ceux qui nous emmènent dans un univers bien particulier et que l’on prend plaisir à découvrir chaque jour un peu plus.

Sur Instagram, les photos fusent, il n’y a que ça. Enfin, il y a bien quelques vidéos également mais ce que je veux dire c’est que tout le contenu passe par l’image. Lorsque l’on passe sur le compte d’une personne, on a la vision de ses photos dans son ensemble, au moins des dernières. En général, c’est ce premier aperçu qui va nous donner envie de suivre un compte ou pas (à part si vous cherchez une personne ou un compte en particulier bien évidemment). Pour que ce soit joli pour nos yeux, peu importe le style de compte, il est grandement préférable que le feed soit harmonieux. Il existe plein de façons de le rendre harmonieux, on peut jouer sur les filtres, les réglages, les couleurs, la taille des photos avec un cadrage ou non… Il existe alors plein de sortes de comptes différents : certains très constrastés, d’autres très doux, des comptes presque exclusivement blancs, d’autres très sombres, des comptes avec des photos à dominante froide ou alors chaude… Bien souvent, quand on trouve qu’un compte est joli, qu’il s’agisse de mode, lifestyle, beauté, voyage, food… il y a une recherche d’harmonie. Voici différents comptes pour vous donner quelques exemples.

comptes-instagram

De gauche à droite : lepetitmonde_c, ilyadelamour, lilas_nacre, cskellington, natachabirds, victorine_tx, simply_kenna, rose_romantique, likes.this, georgiasecretsyt, veganfoodspot, enjoyphoenix

Instagram, le cauchemar des perfectionnistes/éternels insatisfaits

Pour créer votre joli feed auquel vous aspirez tant, vous allez donc devoir choisir une sorte de thème, un code pour parvenir à une harmonie. Généralement, on s’inspire un petit peu des comptes que l’on apprécie et c’est normal. J’ai l’impression que personne n’innove vraiment dans la quête du plus beau compte, il y en a juste qui sont simplement doués, du moins en apparence. Et vous aussi vous voulez être doué, vous voulez construire un feed qui vous plait à vous mais qui plaira aussi aux autres. Parce que oui, publier des photos c’est partager et on est bien d’accord que partager pour que ça ne plaise à personne, ce n’est pas toujours plaisant. Vous allez donc y consacrer du temps et de l’énergie. En effet, on cherche toujours de nouvelles choses à photographier : des jardins, des bâtiments, des fleurs, des looks, des portes, des sols. Des choses « instagrammables » quoi, tous ces mêmes gros clichés instagrammables que l’on aime pourtant beaucoup et dont on est particulièrement fier de faire la pseudo découverte. On cherche de nouveaux objets, des nouvelles prises de vue pour créer une ambiance. On finit un petit peu par penser Instagram. Et puis, une fois que l’on a nos quelques clichés, il faut réussir à les retoucher et à les organiser de façon à ce que tout s’harmonise. L’harmonie, encore une fois. Pour ça, on télécharge de nouvelles applications pour trouver de nouveaux filtres ou avoir accès à de nouveaux réglages quand ceux d’Instagram ne suffisent plus. On peut aussi télécharger une application qui permet de programmer les posts ou de simuler un feed. Personnellement, j’utilise UNUM et c’est vraiment pratique. Enfin, pratique jusqu’au moment où ça nous dessert.

chevaux-degrade

degrade-chevaux

Quand tu essaies tellement de réglages différents que tu ne vois plus les différences que tu étais déjà seul à pouvoir voir…

A force de vouloir trop bien faire, de vouloir trop programmer, ça devient obsessionnel et ce n’est plus vraiment un plaisir. Le résultat n’est jamais à la hauteur de nos espérances alors on tente de nouvelles combinaisons encore et encore et, au final, on ne publie plus et donc ne partage plus parce que l’on est éternellement insatisfait. Dans le même temps, on continue de voir les posts des autres, toujours plus beaux et on se conforte dans l’idée que l’on ne fera jamais aussi bien. Vous aussi vous faites partie de la team « je vois toujours ce que les autres font de bien et je vois toujours ce que je fais de pas bien » ?

Instagram, du rêve à la désillusion

Instagram, c’est un petit peu le rêve. Comme Youtube ou les blogs j’ai envie de dire mais ça paraît encore plus improbable qu’à la base ce n’est qu’une application sur un téléphone. Pourtant, Youtube, les blogs et Instagram sont créateurs de métiers et ont littéralement transformé des vies. Il y a seulement une petite conditions à cela : il faut avoir de la visibilité pour donner l’envie à ce qui le peuvent de vous offrir des opportunités.

grande-roue-royan

Si vous êtes sur Instagram depuis un petit moment, vous avez dû remarquer que dernièrement les choses ont changé. Le nombre d’abonnés stagne (même chez les influenceuses plus connues comme Mélissa Goldenwendy ou Julieworldof beauty qui se plaignent, à raison certainement, assez fréquemment de ce petit problème) ce qui veut dire moins de rencontres potentielles mais aussi moins de visibilité et donc d’opportunités en tout genre. Mais, et c’est ce qui me chagrine principalement ici, le nouvel algorithme a très grandement réduit la visibilité auprès de nos propres abonnés et donc les interactions. Les nombres de likes et de commentaires ont vraiment chuté. Dans mon cas par exemple, j’avais régulièrement plus de 800-1000 likes sur mes photos (alors que j’avais moitié moins d’abonnés) quand aujourd’hui je peine à atteindre les 100 ou 150 en quelques jours. Ce qui est regrettable n’est évidemment pas le chiffre puisque ça on s’en fiche un petit peu, ce qui est regrettable c’est que derrière chaque compte se cache une personne qui n’a plus automatiquement accès à nos photos et nos petits mots. Il n’y a donc pas (ou moins) de retours sur ce que l’on produit et finalement on se dit que s’il y a moins de retours c’est que les gens n’aiment plus vraiment ce que l’on fait. La suite, elle est simple, on entre dans un cercle vicieux. Moins on a de retours, plus on se dévalorise et on doute de soi, on se compare aux autres, alors on publie avec moins d’enthousiasme et parfois on ne publie même plus. Et on perd encore en visibilité. Voilà comment on devient maniaco-obsédé, quand même en faisant des efforts pour faire toujours mieux, pour créer un contenu qui plaise à soi et aux autres, on se rend compte que les interactions ne sont plus les mêmes qu’avant.

Je n’arrive toujours à comprendre quel a été le but d’Instagram. Pourquoi avoir créé ce nouvel algorithme qui ne semble avantager personne ?

Malheureusement, je n’ai pas de solution pour inverser la tendance. J’ai même encore du mal à maîtriser mon obession pour cette application qui, souvent, frise le ridicule. Pourtant, j’ai recommencé à publier, et tant pis si ce n’est pas parfait ou que je ne suis pas satisfaite à 100%. Les échanges que je continue à avoir avec certaines en valent trop la peine. Et puis, si mon compte me donne du fil à retordre c’est toujours avec un plaisir certain que je me plonge dans l’univers des autres.

A bientôt, ici ou sur Instagram 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

8 Commentaires

  • Reply cskellington 12 octobre 2016 at 12:06

    Je prends enfin le temps de laisser un petit commentaire par ici 🙂
    C’est marrant que tu trouves mon compte en harmonie parce qu’en ce moment j’ai juste l’impression que c’est un bon gros bordel ahah et je suis comme toi un peu maniaque avec ça et je me suis rendue compte que ça me pourrissait la vie du coup j’essaye d’y faire moins attention et que ce soit plus spontané même si c’est pas toujours facile! Au fond je suis pas sure que les gens y accordent tellement de l’importance..

    • Reply Pauline 19 octobre 2016 at 02:39

      Mais toutes tes photos sont tellement belles que même s’il n’y avait pas d’harmonie du tout, ça resterait beau, c’est sûûûûûr !!!
      Mais t’as raison, je pense que c’est surtout nous que ça obsède, les autres ne doivent pas y faire tant attention…

  • Reply Your little sis 26 septembre 2016 at 13:27

    Je pense que si j’ai des amis sur instagram, c’est soit des curieux soit des amis, parce que mon compte est pas jojo haha

    • Reply Pauline 26 septembre 2016 at 18:34

      Hahaha t’as fait des efforts quand même ces derniers temps !

  • Reply Douceurfleurie 25 septembre 2016 at 20:26

    Je me reconnais bien dans ton article, ça m’arrive aussi parfois, je pense que les réseaux sociaux peuvent vite nous faire perdre la tête..

    • Reply Pauline 25 septembre 2016 at 23:43

      Oui je pense que tu as raison, heureusement que l’on fait des jolies rencontres pour gommer les « effets néfastes » 😉

  • Reply Jessica 23 septembre 2016 at 17:33

    Personellement, je fais attention à mon « Feed » instagram, car j’aime ça, car j’aime le rendu visuellement que cela donne. JE ne le fais pas pour plaire au gens! Parfois mes photos ne sont pas parfaitement harmoniser. But who care! Pas moi! Quand je vais sur des comptes ou tout est tellement « harmoniser », je trouve ça écoeurant! Ça me dégoute presque, car les gens veulent donner cette fausse illusion de vie parfaite, alors qu’au contraire, tout le monde sais bien qui n’as rien de parfais dans la vie! La plus part des gens, vont parler également que de leur bon coté, ils ne mentent pas, il disent la vérité, mais seulement ce qui est positif, etc… Je préfère largement un feed quand même harmoniser, mais qui reste quand même « sur le vif » si on peut dire!

    Pour ce qui attrait au nouvelles algorhytme, depuis qu’il est arriver, j’ai remarquer une nette augmentation dans mes abonnées et dans les interactions avec les autres. J’ai vue beaucoup de gens sans plaindre, pourtant moi ça été plus que favorable! Donc j’en suis plus que ravie, mes photos cible plus de gens intéresser à mon contenue, qu’avant!

    • Reply Pauline 23 septembre 2016 at 18:50

      Hey ! 🙂
      Merci pour ton commentaire ! Je te comprends, c’est vrai qu’en voulant trop bien faire on s’éloigne un petit peu de la réalité. Mais je t’avoue que de mon côté, quand je veux un peu plus de réalisme, je me tourne davantage vers Snapchat que vers Instagram. Je n’y vais plus vraiment pour la réalité et la spontanéité mais plutôt pour voir ce que la créativité peut faire 🙂 Ca ne me dérange donc pas de voir quelque chose de parfaitement orchestré puisque je sais que, dans tous les cas, la personne derrière le compte a plutôt cherché à créer un univers pour raconter des histoires plutôt qu’à essayer de retranscrire une réalité.
      Je ne savais même pas que le nouvel algorithme avait pu servir à des gens mais en tout cas, je suis ravie de savoir que tu en fais partie ! 🙂 Il va falloir que j’apprenne à l’utiliser comme il faut alors ! 😉
      Bisous !

    Commenter